LASSALLE (Jean, Robert)
- né à Soustons, le 2 juin 1882 - mort à Chémery-sur-Bar, Ardennes, le 14 mai 1940. Homme politique  

Fils de Gustave Lassalle, notaire, maire de Soustons et conseiller général. Docteur en droit, chef de bureau au ministère des Finances, il collabora avec Milliès-Lacroix, ministre des Colonies.

Il eut, d'août 1914 à novembre 1918, une brillante attitude qui lui valut trois blessures et la Légion d'honneur.

Après un échec aux élections législatives de novembre 1919 sur la liste Cadilhon, Deyris, Larquier et Dupuy, il réussit à se faire élire en 1924 avec Léo Bouyssou, Pierre Deyris et Lalanne sur la liste démocratique d'Union républicaine radicale et radical-socialiste. Elu à Dax en 1928 au scrutin uninominal, il l'emporta par 11 113 voix sur Defos du Rau (9 490). Réélu en 1932, il fut mis en ballottage en 1936 et l'emporta au second tour comme candidat radical-socialiste.

Robert Lassalle se montra un député très actif, prenant souvent la parole sur les crues de l'Adour et les problèmes de la gemme. Il fut pendant trois mois ministre des Pensions dans le cabinet Chautemps (18 janvier - 10 mars 1938).

Président d'honneur de la fédération nationale des combattants républicains, il avait aussi fondé la fédération landaise de cette association et fut à l'origine de la création du secrétariat d'Etat aux Anciens Combattants. En 1939, il s'engagea comme lieutenant mitrailleur au 213ème régiment d'infanterie. Il revint à la Chambre le 15 mars 1940 et repartit ensuite pour le front où il fut tué lors de l'attaque allemande de mai 1940.


G.L., t. 2, p. 43-44, photo ; t. 7, p. 263-264. - J. Cailluyer, " Les élections du Front populaire de 1936 ", Bull. Soc. Borda, 1977. - Drouin, Landes et Chalosses, t. 2. - D.P.F., t. 6.



Imprimer cette fenêtre   Fermer cette fenêtre